Saturday, 29 June 2013

Coeur de pigeon

Cerises coeur de pigeon - rares et chères, les cerises cette année, par chez nous en tout cas. Avec le printemps froid que nous avons eu, elles ont trois semaines de retard et subissent la concurrence des produits espagnols. D'où le gros titre de La Provence d'aujourd'hui   "cerises, melons, sale temps pour les producteurs locaux".

This yellow variety of cherry is called Pigeon heart in French. Cherries are rare and expensive this year. With the rotten springs we've had, they are almost three weeks late and suffer from competition from produce from Spain. Local producers are worried that what little they have won't be worth picking.

Thursday, 27 June 2013

Chat au jardin

Cat in the garden - not my cat, not my garden, but a delightful moment.
We're at the Pre Curieux, a house that was built by my ancestors in Evian near lake Leman. The house is now owned by the city of Evian and the gardens are open to the public. My great-grand-parents used to spend lovely summers here. I was moved to discover the place.

Chat au jardin -  ce n'était ni mon chat ni mon jardin mais un joli moment.
Cette maison, le Pré Curieux, a été construite par  mes ancêtres à Evian-les-Bains, au bord du lac Léman. La maison appartient maintenant à la ville d'Evian et les jardins sont ouverts au public : voir ici. Mes arrières-grands-parents ont passé de très beaux été ici. J'ai été émue de découvrir les lieux.

Tuesday, 25 June 2013

My view today

Dans notre colline, c'est l'époque où les immortelles (helichrysum stoechas) sont en fleur. C'est une merveille. Ces plantes ont des usages culinaires (voir ici,, et j'en profite pour vous présenter le blog Cuisine Campagne que j'aime beaucoup), en parfumerie (voir le blog Esprit de Parfum) et en cosmétique car elle est réputée pour ses propriétés anti-âge (voir L'Occitane en Provence). Mais malgré tous ces usages, une seule recommandation : ne cueillez pas les immortelles si vous en rencontrez en randonnée : ces plantes fragiles souffrent d'être piétinées et trop cueillies, elles doivent être protégées.

Up on our hill, this is the time when the helichrysum are in bloom - just magic.
These flowers can be used in cooking, perfumes and cosmetics (they're supposed to contain some anti-ageing ingredient) but please don't pick them if you see some while hiking in the region. These fragile flowers suffer badly from over-picking and being tramped over, they need to be protected.

Saturday, 22 June 2013

A glass of wine

Une bouteille et deux verres, instant de bonheur au jardin des Doms, du côté des escaliers Ste Anne.
Two glasses and a bottle of wine, a moment of bliss at the top of the Jardin des Doms public gardens, above Notre Dame des Doms cathedral.

Friday, 21 June 2013

From the bridge

Just a minute later, view towards Avignon as the TGV high speed train passes on the bridge over the Rhone river.

A peine une minute plus tard, vue sur Avignon depuis le TGV passe sur le pont qui enjambe le Rhône.

Tuesday, 18 June 2013

Avignon TGV

This the first glimpse you catch of Avignon when you arrive from Paris on board the TGV high-speed train. When you see this view, Popes' Palace emerging from the vineyards and orchards along the Rhone, it's time to pick your bags and head for the door. In less than two minutes the train will be arriving at the Avignon TGV station and it's only a 3-minute stop.

Voilà le premier aperçu qu'on a d'Avignon en arrivant depuis Paris par le TGV. Quand on voit ainsi le palais des papes émerger des vergers et des champs de vignes des Angles, c'est  qu'il est temps de rassembler ses bagages et de s'avancer vers la porte. Dans moins de deux minutes le train s'arrêtera à la gare TGV d'Avignon et l'arrêt n'est que de trois minutes.

Saturday, 15 June 2013

Still life with lemons

Still life? At the moment my life is everything but still but  I occasionally manage to catch a quiet moment under the kitchen lamp.

Nature morte en anglais se dit 'still life' : vie arrêtée. Ces derniers temps ma vie serait plutôt sur les chapeaux de roue mais il m'arrive de saisir un moment tranquille sous la lampe de la cuisine.

Wednesday, 12 June 2013

Aussie Aussie Aussie oï oï oï !

This isn't Avignon I have to admit. Can my faithful reader tell where these two pictures were taken last weekend? The link between these two pictures is Australia : above are my good Sydney friends Toni and Julius and below is a sculpture by Melbourne-born artist Ron Mueck - the two larger than life characters of his "beach couple" look so amazingly real you could think you were on an Australian beach but for the contemporary structure of the Cartier Foundation for Contemporary Art surrounding them.
I was really moved by Mueck's work and in particular by his "woman with shopping". If you ever get a chance to see
Non nous ne sommes pas à Avignon, c'est vrai. J'ai bougé le week-end dernier. Saurez-vous deviner dans quelle ville je suis allée ? Le lien entre ces deux images, c'est l'Australie : la photo du haut représente Toni et Julius, de chers amis de Sydney en visite ici, et la photo du bas représente une oeuvre de l'artiste Ron Mueck, né à Melbourne. Aujourd'hui il vit à Londres mais ses personnages en maillot pourraient sortir tout droit d'une plage australienne.  J'ai beaucoup aimé cette expo ainsi que le film de 40 minutes tourné dans l'atelier de Ron Mueck et qui nous permet de suivre au fil des mois la patiente réalisation de ses dernières oeuvres. Le réalisme hallucinant des personnages qu'il réalise laisse un curieux sentiment de malaise associé à l'empathie. La sculpture qui m'a le plus touchée est "woman with shopping", une jeune mère portant son bébé sur son sein dans un porte-bébé mais incapable du moindre geste d'affection envers son enfant du fait des deux sacs de courses qui lui mobilisent les bras et la tirent lourdement vers le bas. Elle regarde fixement devant elle, elle a l'air épuisé. Le bébé, lui, a les yeux rivés sur le visage de sa mère. Une expo à voir avant le 27 octobre 2013 à la Fondation Cartier pour l'art contemporain .

Monday, 10 June 2013

Inside a Provencal home

 The Mas de la Pyramide in Saint Rémy de Provence where we had lunch the other day isn't only an amazing place to eat, it's also a step in time : while the farmhouse is still lived it, it can also be visited : the old family photo and traditional furniture, tools and lamps all tell of the traditional lifestyle of Lolo's parents and ancestors. In the barn and cellar, a display of ancient tools and machines tell of the farming, wine-making and olive oil extracting techniques of by-gone days. Lolo himself or his faithful friend of 50 years are happy to give you a tour of the place. This home is a lived-in museum - simply amazing.

Le Mas de la Pyramide où nous avons déjeuné l'autre jour n'est pas seulement un lieu étonnant où prendre un repas à la ferme, c'est aussi une plongée dans l'histoire locale : la maison où Lolo, le propriétaire, vit toujours, peut aussi se visiter :  photos de famille,  mobilier provençal, lampes anciennes, balances, santons ou four à pain, tout y parle du mode de vie traditionnel des générations de paysans provençaux qui se sont succédé ici. Dans le cellier, la grange et la cave (toujours troglodytes) une collection de matériel agricole des siècles derniers rappelle comment les anciens faisaient le vin ou l'huile, puisaient l'eau ou récoltaient. Lolo lui-même ou son fidèle ami depuis 50 ans font volontiers visiter les lieux. Un musée habité, une curiosité à ne pas rater.

Wednesday, 5 June 2013

Outdoor lunch

 Lunch at the farm for 26 at the Mas de la Pyramide in Saint Rémy de Provence - the table is set under a cliff providing shade and protection from the rain. The cook, Lolo Mauron, aged 89 owns the property, which has been in his family for centuries: meet Lolo in this video - worth watching if you understand French, Lolo is quite a character. You can see him at work on the last photo below.

Déjeuner à la ferme pour 26 personnes au Mas de la Pyramide à Saint Rémy. La table est installée dans un lieu semi-troglodyte à l'abri d'un surplomb de falaise qui protège contre la pluie et le soleil. Le cuisinier est aussi le propriétaire des lieux : Lolo Mauron, 89 ans, un personnage qui mérite d'être découvert grâce à cette vidéo. La propriété est dans sa famille depuis des générations. Il en a fait un petit musée de la Provence agricole d'autrefois. Vous le voyez ci-dessous aux fourneaux.

Monday, 3 June 2013

Glanum (part 2)

The archeological site of Glanum was definetely worth more than one post. Here it is seen from the hills, with the church and village of Saint Remy de Provence 2 kilometres further back. Our guide didn't really explain to us why the site was abandoned in the middle ages in favour of a new one further north.

Le site archéologique de Glanum méritait bien un deuxième billet. Le voici vu des collines des Alpilles avec au fond, à deux kilomètres, le village et l'église de Saint Rémy de Provence. Notre guide ne nous a pas vraiment expliqué pourquoi l'ancien site  de Glanum avait été abandonné au moyen âge au profit du nouvel emplacement où se trouve maintenant St Rémy.

Saturday, 1 June 2013

Glanum, the beauty of decay

Today's theme for the June 1st City Daily Photo bloggers' meme is 'the beauty of decay'. Avignon has no shortage of distressed walls but I decided to take you a little bit out of town, half an hour's drive south, near St Remy de Provence where you'll find the ruins of Glanum, a very ancient little city which thrived for centuries throughout the Celtic, Greek and Roman times. But in the Middle Ages the site was abandoned in favour of another one located 2 kilometres further north :  stones were taken from the site to build the new village of St Remy de Provence and for centuries the place was forgotten, progressively disappering under metres of  silt and dirt. The road to Baux-de-Provence was even built over it, without anyone knowing. Only in 1921 was the site discovered by accident and properly uncovered by archeologists. It's a gem. While Provence has no shortage of beautiful Roman ruins (Orange's Antique theatre and arch of triump, Arles's arenas and antique theatre, Nimes's arenas and 'maison carrée' or the spectacular 'Pont du Gard' to name just a few), they usually come in cities where archeologist's work is made difficult by the multiple layers of new buildings built over the centuries. What is so special about Glanum is that archeologists have access to a site that hasn't evolved since the Middle ages, giving open air access to the original Greek and Roman city with its villas, forum, shops, fountain and baths. A guided visit of Glanum is a fantastic dive into ancient times. Do plan to take it if you're in the area one day (advance bookings recommended).
Le thème de juin pour les blogueurs du réseau City Daily Photo est "the beauty of decay" (beauté des lieux dégradés). Bien sûr Avignon ne manque pas de murs décrépis que l'on trouve aujourd'hui charmants mais j'ai décidé de vous emmener à une demi-heure de route au sud, près de St Rémy de Provence, visiter le site de Glanum. Cette petite ville très active dès l'époque celtique, greque et romaine a été abandonnée au moyen âge quand les habitants ont décidé de construire le nouveau village de Saint Rémy de Provence à deux kilomètres de là. Ils ont récupéré tout ce qu'ils pouvaient de pierres puis ont oublié le site qui au fil des siècles s'est recouvert de terre et s'est retrouvé complètement enfoui. La route des Baux de Provence passait même au-dessus. Ce n'est qu'en 1921 que le site a été découvert par hasard. Plus tard la route a été déviée et les archéologues ont pu mener de passionnants travaux de fouille, faisant émerger un village avec sa rue principale, son forum, ses villas, ses échoppes, ses thermes etc.  Bien sûr la Provence ne manque pas de ruines romaines grandioses telles que les arènes d'Arles, le théatre antique d'Orange, le pont du Gard ou la maison carrée de Nîmes pour n'en citer que quelques-unes mais les villes ont continué à vivre et le travail des archéologues et rendu difficile par les mutlples couches de constructions qui se se sont succédé au cours des siècles. Ce qu'il y a d'extraordinaire à Glanum c'est que les archéologues ont pu accéder à un site entier qui n'a plus évolué depuis le Moyen âge. Si vous avez l'occasion de prendre une visite guidée du site, faites-le, c'est une passionnante plongée dans le passé (réservations vivement recommandées).
And many thanks to my wonderful French-Australian friend Ann for organising the visit,
it was fantastic.
Et un grand merci à ma merveilleuse amie franco-australienne Ann d'avoir organisé cette visite, c'était fabuleux !


Related Posts with Thumbnails